CYCLISME, RANDO, BLAGUES, CONVERSATION............
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Oman, nouvelle terre de cyclisme

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelo
MODO/ L'ANGE DES CIMES
MODO/ L'ANGE DES CIMES
Angelo

Nombre de messages : 5954
Age : 40
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 06/01/2007

Oman, nouvelle terre de cyclisme Empty
17022010
MessageOman, nouvelle terre de cyclisme

new Oman, nouvelle terre de cyclisme

Oman, nouvelle terre de cyclisme Img-23415361to2

On prend les mêmes et on recommence ?

L’annonce, fin 2009, de la création par ASO d’une nouvelle course dans la péninsule arabique a fait jaser. Placé la semaine suivant celle de la tenue du Tour du Qatar, le tout nouveau tout beau Tour d’Oman, qui s’élance dimanche, laissait perplexe. L’exemple qatari n’est en effet pas très excitant.

Même si, en dix ans, le Tour du Qatar est parvenu à s’imposer dans le paysage du cyclisme mondial, accueillant un très beau peloton chaque année, on ne peut pas dire que son parcours soit particulièrement attrayant.

Pour échapper à la monotonie d’un sprint par jour, ASO a décidé il y a quelques-années d’introduire, le premier jour, un contre-la-montre par équipes ultra court. Franchement, ça ne nous tient pas beaucoup plus en haleine. Du coup, tout le monde avait un peu peur à juste titre qu’Oman ne soit qu’un vague bis repetita, et une nouvelle occasion d’assister à six sprints en six jours.

Et ce n’est pas le relief du pays, bien plus imposant qu’au Qatar, qui inspirait forcément plus confiance. On connaît la malice d’ASO quand il s’agit de tracer un parcours : éviter les aspérités topographiques relève presque du sport national pour notre bon vieux organisateur du Tour de France, même si, ces dernières années, la grande boucle a légèrement perdu en monotonie niveau tracé.

Langues de vipère ? Mauvais oeil ?
Toujours est-il que le tracé de ce Tour d’Oman est finalement bien moins décevant que prévu. Certes, les coureurs ne vont pas voir se dresser face à eux de grand col majeur
– mais cela n’aurait-il pas plutôt fait fuir les coureurs, à cette période de l’année ?
- mais quelques cotes émaillent un parcours pas simple tous les jours.

Le contre-la-montre comme juge de paix

Si les deux premières étapes auront un arrière-goût de Qatar, avec deux sprints quasiment assurés, la troisième étape proposera, dans les environs de la ville arrivée, Qurayyat, un petit mur à forts pourcentages (parfois plus de 10 %) qui pourrait donner des frissons aux sprinters, et des idées aux puncheurs. La quatrième étape propose pour le coup un vrai col, mais bien trop loin de l’arrivée, et franchement peu pentu. La 5e étape sera à l’image des deux premières, plate et promise à un sprint.

C’est le dernier jour que tout devrait se jouer. Entre Al Jissah et Muscat Corniche, les coureurs devront parcourir 18,7 kilomètres contre la montre, sur un parcours pas toujours facile, longeant la mer donc susceptible d’être ventu, et avec, en début de parcours, une belle cote de deux bornes qui pourrait faire mal aux plus purs rouleurs. Ce qui est sûr, c’est que sauf coup de bordures pendant les premières étapes, les vrais écarts se feront ici, et les sprinters auront bien du mal à résister à l’assaut des rouleurs.

Un plateau hérité du Qatar

Il y aura en tout cas du beau monde sur ce Tour d’Oman, la course bénéficiant de la majeure partie du plateau du Qatar. De nombreux sprinters vont se défier sur les routes omanies : les vainqueurs du Qatar, Boonen et Chicchi, mais aussi Cooke, Boasson Hagen, Farrar, Hunter, Bennati, Napolitano ou encore Casper. Côté grands noms, pas mal de punchers et de rouleurs, bien sûr seront aussi du voyage. Tous ne seront peut-être pas en forme, mais la perspective de gagner à Qurayyat ou de remporter le chrono final pourrait en motiver plus d’un parmi Ballan, Pozzato, Tuft, Gilbert, Pinotti ou le triple champion du monde du CLM, Cancellara.

_________________
Vous voulez vous aimer : aimez-vous donc dans les autres ; car votre vie est dans les autres, et sans les autres votre vie n'est rien.

(Pierre Leroux)


Dernière édition par Angelo le 17.02.10 1:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Sujets similaires

-
» Nouvelle terre à bois.. Préparation du terrain et construction d'érablière
» Une nouvelle revue cycliste
» nouvelle année : nouveau biwy ??
» LE VER DE TERRE
» elevage de vers de terre ?????????????????
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Oman, nouvelle terre de cyclisme :: Commentaires

new Oman, nouvelle terre de cyclisme

Le parcours:

14/02 : 1e étape, Muscat corniche – Muscat corniche, 61 km
15/02 : 2e étape, Nizwa – Samail, 148,5 km
16/02 : 3e étape, Saifat Ash Skiekh – Qurayyat, 124 km
17/02 : 4e étape, Ibri – Nakhal, 187 km
18/02 : 5e étape, Wattayat – Sultan Qaboos Stadium, 148 km
19/02 : 6e étape, Al Jissah – Muscar corniche, 18,6 km (CLM)
new Oman, nouvelle terre de cyclisme

Tour d’Oman 1 : Casper premier leader !

Oman, nouvelle terre de cyclisme Img-235112ysjwt

Jimmy Casper (Saur-Sojasun) est devenu dimanche le premier vainqueur d’étape de l’histoire du Tour d’Oman. Le coureur français s’est imposé à Mascate, sur un court tracé de 61 kilomètres, au terme d’un sprint en nocturne qu’il a dominé aux dépends d’Edvald Boasson Hagen (Team Sky, deuxième) et Kenny de Haes (Omega Pharma-Lotto, troisième).

Le Picard endosse ainsi le premier maillot de leader de l’épreuve, que sa formation Saur-Sojasun défendra lundi pour la deuxième étape, sur un parcours accidenté entre Nizwa et Samail. Lors de la dernière journée du Tour du Qatar, il s’était classé cinquième, laissant présager qu’il serait davantage compétitif à Oman. C’est la première fois qu’il s’impose dans le Golfe.

Malgré la faible distance parcourue, plusieurs coureurs ont tenté de surprendre le peloton. Joaquin Novoa (Cervélo), Wilfried Cretskens (Omega Pharma-Lotto) et Cédric Coutouly (Saur-Sojasun) ont été les premiers à aller de l’avant, avant d’être relayés par Peter Wrolich (Milram), Martin Reimer (Cervélo) et surtout, l’ancien champion du monde Alessandro Ballan (BMC Racing), qui sera finalement désigné coureur le plus combatif du jour.

Après que le peloton soit revenu sur le trio, quatre autres hommes sont sortis sans jamais prendre plus d’une demi-minute d’avance. Robert Hunter (Garmin), Marco Pinotti (HTC-Columbia), Nikita Eskov (Katusha) et Lieuwe Westra (Vacansoleil) seront finalement rejoint à deux tours du but, avant de laisser place aux sprinteurs, qui se sont taillé la part du lion.
new Oman, nouvelle terre de cyclisme

Tour d’Oman 1 : Casper premier leader !

Classement de l'étape 1:

1. Jimmy Casper (Saur-Sojasun)
2. Edvald Boasson Hagen (Team Sky) m.t.
3. Kenny de Haes (Omega Pharma) m.t.
4. Tyler Farrar (tGarmin-Transitions) m.t.
5. Francesco Chicchin (Liquigas) m.t.
6e. Michaeml Van Staeyen (Topsport) m.t.
7. eDanilo Napolitano (Teasm Katusha) ms.t.
8. Bernhard Eisel (HTC-Columbia) m.t.
9.a Andreas Stauff (Quick Step) m.t.
10. Juan José Haedol (Saxo Bank) m.t.

52. Tom Boonen (Quick Step) m.t.


Classement général:

1. Jimmy Casper (Saur-Sojasun)
2. Edvald Boasson Hagen (Team Sky) +0′04”
3. Kenny de Haes (Omega Pharma) +0′06”
4. Tyler Farrar (Garmin-Transitions) +0′10”
5. Francesco Chicchi (Liquigas) m.t.
6. Michael Van Staeyen (Topsport) m.t.
7. Danilo Napolitano (Team Katusha) m.t.
8. Bernhard Eisel (HTC-Columbia) m.t.
9. Andreas Stauff (Quick Step) m.t.
10. Juan José Haedo (Saxo Bank) m.t.
new Tour d’Oman 2 : Bennati retrouve le sourire Par Baptiste Bouthier

Oman, nouvelle terre de cyclisme Img-235853tjcuj

Daniele Bennati (Liquigas) a remporté lundi la deuxième étape du Tour d’Oman. A Samail, l’Italien a devancé, au sprint, l’Américain Tyler Farrar (Garmin) et le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Team Sky), déjà deuxième hier. C’est la première victoire de la saison pour le natif d’Arezzo.

Après les deux victoires sur le Tour du Qatar de Francesco Chicchi, voilà un troisième succès en dix jours pour la Liquigas, qui possède en son sein deux des sprinters les plus en forme du moment. Une entrée en matière idéale pour deux coureurs sortant d’une saison 2009 délicate (quatre succès mineurs pour Bennati, deux pour Chicchi).

Grâce à ses deux podiums en deux jours, Edvald Boasson Hagen prend la tête du classement général, aux dépends de Jimmy Casper, seulement 10e. Le Norvégien ne devance Tyler Farrar et le coureur français, vainqueur dimanche, qu’à l’addition des places obtenues sur les deux premières étapes, les trois coureurs étant classés dans le même temps.

La journée a longtemps été animée par une échappée de quatre coureurs partie peu après le départ de Nizwa. Alex Dowsett (Trek-Livestrong), Kristof Vandewalle (Topsport), Ben Gastauer (AG2R La Mondiale) et Jackson Stewart (BMC) ont compté jusqu’à 6′35″ d’avance sur le peloton avant que celui-ci n’embraie, notamment par l’intermédiaire de la Liquigas, qui n’aura donc pas roulé pour rien.. Les fuyards étaient finalement revus à quelques kilomètres de l’arrivée, laissant place à un sprint massif et, donc, à cette victoire de Bennati.
new Tour d’Oman 2 : Bennati retrouve le sourire Par Baptiste Bouthier

Classement de l'étape 2:

1. Daniele Bennati (Liquigas)
2. Tyler Farrar (Garmin) m.t.
3. Edvald Boasson Hagen (Team Sky) m.t.
4. Matti Breschel (Saxo Bank) m.t.
5. Danilo Napolitano (Katusha) m.t.
6. Andreas Klier (Cervélo) m.t.
7. Roger Hammond (Cervélo) m.t.
8. Bernhard Eisel (HTC-Columbia) m.t.
9. Romain Feillu (Vacansoleil) m.t.
10. Jimmy Casper (Saur-Sojasun) m.t.


Classement général:

1. Edvald Boasson Hagen (Team Sky)
2. Jimmy Casper (Saur-Sojasun) m.t.
3. Daniele Bennati (Liquigas) m.t.
4. Tyler Farrar (Garmin-Transitions)+0′04′
5. Kenny de Haes (Omega Pharma) +0′06”
6. Kristof Vandewalle (Topsport) m.t.
7. Ben Gastauer (AG2R La Mondiale) +0′07″
8. Alex Dowsett (Trek-Livestrong) +0′08″
9. Danilo Napolitano (Team Katusha) +0′10″
10. Bernhard Eisel (HTC-Columbia) m.t.
new Tour d’Oman 3 : EBH asseoit son leadership Par Baptiste Bouthier

Oman, nouvelle terre de cyclisme Img-000557xlcqp

Edvald Boasson Hagen (Team Sky) a remporté mardi la troisième étape du Tour d’Oman, disputée entre Saifat Ash Skiekh et Qurayyat. Déjà leader du classement général depuis l’étape de la veille, le Norvégien conforte ainsi sa position grâce à cette victoire. Le coureur du Team Sky a devancé, au sprint, l’Italien Danilo Napolitano (Katusha) et l’Américain Tyler Farrar (Garmin).
Le Norvégien signe ainsi sa première victoire de la saison, la première, également, sous les couleurs de sa nouvelle équipe, le Team Sky. Porteur du maillot de leader sur le Tour du Qatar, la semaine dernière, puis du Tour d’Oman depuis lundi, EBH n’avait néanmoins pas encore levé les bras. C’est désormais chose faite, et après ses 2e et 3e place des deux premiers jours, le voilà bien parti pour remporter le classement final de cette nouvelle épreuve, puisqu’il cumule déjà 20 secondes de bonifications.

Deuxième hier, Tyler Farrar continue sa collection de places d’honneur avec sa troisième place du jour. Ces bonifications cumulées permettent à l’Américain de prendre la deuxième place du classement général, à 10 secondes de Boasson Hagen.

L’étape, plus dure que les précédentes, a fait quelques dégâts, même si 93 coureurs ont terminé dans le premier peloton. Parmi les attardés, on retrouve notamment le rouleur de la Liquigas Manuel Quinziato, qui perd 52 secondes et dit adieu à ses chances de remporter le classement final, mais aussi Jimmy Casper, vainqueur de la première étape, à 52 secondes également, et Francesco Chicchi, vainqueur de la deuxième, qui a lui terminé à 3′35″.

Plus tôt dans la journée, le Letton Gatis Smukulis (Katusha), le Néerlandais Lieuwe Westra (Vacansoleil), le Français Laurent Mangel (Saur-Sojasun) et l’Australien Ben King (Trek-Livestrong) ont longtemps tenu tête au peloton. Échappés dès les premières kilomètres de l’étape, les quatre fuyards n’ont néanmoins jamais compté plus de 2′40″ d’avance sur le gros des troupes. A 25 bornes de l’arrivée, ils leur restait encore deux minutes, mais la meute des équipes de sprinters aura été impitoyable dans les derniers kilomètres.
new Tour d’Oman 3 : EBH asseoit son leadership

Classement de l'étape 3:

1. Edvald Boasson Hagen (Team Sky)
2. Danilo Napolitano (Katusha) m.t.
3. Tyler Farrar (Garmin) m.t.
4. Tom Boonen (Quick Step) m.t.
5. Stuart O’Grady (Saxo Bank) m.t.
6. Lloyd Mondory (AG2R La Mondiale) m.t.
7. Peter Wrolich (Milram) m.t.
8. Romain Feillu (Vacansoleil) m.t.
9. Klaas Lodewyck (Topsport) m.t.
10. Bernhard Eisel (HTC-Columbia) m.t.


Classement général:

1. Edvald Boasson Hagen (Team Sky)
2. Tyler Farrar (Garmin-Transitions) +0′10″
3. Daniele Bennati (Liquigas) m.t.
4. Danilo Napolitano (Katusha) +0′14″
5. Gatis Smukulis (AG2R La Mondiale) +0′15″
6. Lieuwe Westra (Vacansoleil)+0′16″
7. Kristof Vandewalle (Topsport)+0′16″
8. Ben Gastauer (AG2R La Mondiale) +0′17″
9. Bernhard Eisel (HTC-Columbia) +0′20″
10. Michael Van Stayen (Topsport) m.t.
Re: Oman, nouvelle terre de cyclisme
Message  par Contenu sponsorisé
 

Oman, nouvelle terre de cyclisme

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sandra Sundy Vélo :: BLOG DE L'INFOS-
Sauter vers: